Buzz communautaire
rss
Sélection du buzz de la communauté, retrouvez les meilleurs articles du réseau
RSS buzz communautaire - RSS
À buzzer sur  GeekBooster
Résultats 200-250 sur 12988
Si vous l’ignoriez, la série événement Game of Thrones est inspirée d’une série de romans éponymes de George R. R. Martin. Derrière cette adaptation très réussie pour la chaîne HBO se […]
Permalien
Startup Academy Day, la finale du concours aura lieu la semaine prochaine, jeudi 3 avril. En 7 ans, 850 dossiers de startups sont passés entre les mains des experts membres du Jury. Et à chaque finale des success stories (allmyapps, Lengow, Fidall,…). Toute l’équipe se réjouie de cet engouement et attend avec impatience de découvrir […]
Permalien
Les nouvelles cartes bancaires sans contact sont un moyen de paiement idéal pour la vie quotidienne, mais posent des problèmes de sécurité non négligeables, exposant l'utilisateur au piratage.
Permalien

See on Scoop.it – Création de sites, référencement, … Phtotum est un thème responsive utilisant HTML5. Ce thème est idéal pour un portfolio de photographe.   Démo et téléchargement Cet article Photum, un portfolio pour photographe est apparu en premier sur Echos des themes. See on www.echosdesthemes.jng-web.com

Cet article Photum, un portfolio pour photographe est apparu en premier sur Labo JNG WEB : Sites & Référencement.

Permalien
Icon

Retrouvez aujourd’hui des applications  qui permettent  d’utiliser l’iPad pour la veille concurrentielle. Comment surveiller ses concurrents avec l’iPad? Comment faire une veille sur mes clients avec l’iPad? Quelles sont les meilleures applications iPad pour l’intelligence économique. Après notre sélection d’apps iPad pour les commerciaux, découvrez ci-dessous les meilleures apps pour faire de la veille concurrentielle sur […]

Cet article Comment utiliser l’iPad pour la veille concurrentielle est apparu en premier sur iPadZapp.net.

Read more
Permalien

Le post original est disponible à l'adresse L’île de Ténérife sous tous ses angles en vidéo.

video-ile-tenerife-espagne

Découvrez pendant plus de 6 minutes la beauté de l’une des îles des Canaries la plus connue : l’île de Ténérife avec ses paysages  et sa nature à couper à le souffle. L’ensemble a été réalisé avec différents Canon EOS 5D Mark III sur 7 jours de temps durant le mois de novembre 2013. Cette vidéo a ...

Lire le reste de l'article: L’île de Ténérife sous tous ses angles en vidéo écrit par @lex.

Permalien
Vous l’avez sans doute remarqué, on ne parle quasiment plus que de lui en matière de chauffage au bois, le poele a granule. Cette machine continue son incroyable...
Permalien
il y a 24 jour(s)
Voilà l’article nombriliste par excellence que vous vous apprêtez à lire. Voilà de nombreuses années que je blogue mais je...
Permalien
Comment éviter de diffuser de fausses informations sur le web ?

Allez, il va falloir faire gaffe à un moment, on commence à en avoir marre que les internautes passent pour une bande de décérébrés juste bons à diffuser en masse le dernier buzz du moment.

Et encore, s'il s'agissait seulement d'informations dont l'intérêt ne dépasse pas celui de la dernière téléréalité qui envoie des pauvres adulescents pleins de rêves passer 2 mois de vacances au soleil avant de les renvoyer dans la douleur de leurs vies réelles... mais cela va parfois bien plus loin, avec la diffusion d'infos approximatives voir totalement fausses, et autres légendes urbaines.

On les appelle des hoax, et il font désormais partie du web (le terme fake est largement utilisé également, plutôt pour dénoncer des photomontages et vidéomontages)

Mais ne pense pas que c'est anodin : si certaines de ces infos sont parfois produites par des petits rigolos juste pour s'amuser, d'autres ont pour but masqué de défendre une idéologie, et de faire passer un message parfois malodorant.

Et puis franchement, détourner notre formidable outil Internet dans le but de la désinformation, c'est vraiment un comble.

Attention cependant, je ne parle pas pour autant des sites satiriques qui détournent volontairement l'information pour en faire du contenu vraiment drôle, comme le désormais célèbres Le Gorafi et autres sites du genre. Si tu ne comprends pas le second degré mieux vaut passer ton chemin.

Mais d'une manière générale : comment faire pour distinguer le vrai du faux, et éviter de propager des informations farfelues ?

Quelques idées :

Avoir l'esprit critique : est-ce probable, possible... ou complètement invraisemblable ?

hoax père noël

Il ne s'agit pas de remettre en question tout ce que tu vois passer, mais de ne pas pour autant tout prendre pour argent comptant.

C'est d'ailleurs bien ça la définition de l'esprit critique : examiner attentivement les informations que l'on reçoit pour décider de leur validité. Ou pas.

Évidemment, difficile de savoir si une information est vraie ou fausse sans mener des investigations parfois poussées. Or on ne peut pas tout vérifier, et c'est bien pour cela qu'on accorde notre confiance à certains journalistes et / ou  blogueurs qui diffusent de l'information.

Cela ne doit pas nous empêcher pour autant de réfléchir quelques secondes, par exemple en se posant la question : est-ce possible ? est-ce probable ? (si tu te demandes la différence entre les deux, voici de quoi t'éclairer)

En reprenant l'exemple du tordant Gorafi, les auteurs maîtrisent justement l'art d'écrire des textes imaginaires mais reposant bien souvent sur un socle crédible qui pourrait laisser croire à une information véridique. Ce sont souvent des détails et quelques éléments absurdes qui nous alertent. Mais on voit bien en suivant certaines réactions que beaucoup d'internautes arrivent encore à se faire piéger (attention cependant au sens des commentaires, ou l'on passe encore à un degré supérieur, avec le grand jeu de ceux qui feignent de ne pas comprendre, auxquels s'ajoutent ceux qui feignent de ne pas comprendre l'ironie de ces derniers. Une sorte d'histoire sans fin terriblement drôle, mais où cette fois il est impossible de distinguer le vrai du faux).

Je t'invite également à être encore plus prudent lorsque les messages font appel aux sentiments, à la compassion : ils sont taillés pour être partagés sans trop réfléchir, la tentation est souvent grande, alors prudence.

A partir de ce petit exercice de réflexion rapide, tu vas pouvoir décider si l'info paraît suffisamment probable pour mériter un partage en l'état, et dans le cas contraire soit laisser tomber, soit te lancer dans un peu de recherche.

Mener une rapide enquête

hoax enquête

Il ne s'agit pas de se lancer dans une investigation poussée à la manière d'un journaliste (quoi que si ça t'intéresse, c'est sûrement l'occasion d'apprendre des choses), mais de vérifier rapidement si ton intuition est bonne. Je vois au moins 4 façon de faire  :

1/ vérifier la source

hoax sourceVoici déjà une première base qui pourra parfois être riche d'enseignements : lorsque la source est un site de buzz-poubelle, un mauvais magazine people, une page Facebook avec un nom douteux... cela peut te mettre sérieusement la puce à l'oreille.

Remarque que même si l'info vient d'un de tes proches, en qui tu as confiance, rien ne te dit qu'il ait pris ses précautions avant de diffuser. Et même les sites d'infos à réputation "sérieuse" peuvent diffuser de grosses âneries.

Néanmoins l'origine des informations est déjà une bonne piste pour éliminer les plus douteuses.

2/ rechercher sur les moteurs de recherches (et les réseaux sociaux)

hoax moteur de rechercheUne rapide requête sur ton moteur de recherche préféré pourra ensuite t'apporter quelques réponses. Sur la page principale s'il s'agit d'une information générale, sur la partie "Actualités" pour toute information plus récente.

N'hésite pas également à utiliser les filtres, pour restreindre la date, la langue des résultats...

L'annonce de la mort d'un chanteur célèbre passera difficilement au travers. Bien évidemment, tout n'est pas vrai non plus sur le net. Alors prudence.

De même, tu n'auras peut-être pas de résultat instantané s'il s'agit d'une info toute fraîche, un petit tour sur les réseaux sociaux pourra te permettre de compléter, en prenant bien soin de consulter des sources un minimum crédibles. Et surtout pas le nombre de rediffusion du message, car il est bien connu que "plus c'est gros, plus ça passe".

3/ rechercher sur des sites spécialisés en hoax

hoax hoaxbusterEt oui, ça existe, et c'est vraiment très utile. Je citerai les deux francophones les plus connus : Hoaxbuster et Hoaxkiller, et une petite liste côté anglophone.

Tu y retrouveras la plupart des légendes urbaines les plus connues, avec quelques explications. Il ne te donneront pas réponse à tout, mais sont déjà une bonne base.

 

4/ Éventuellement poser la question à quelqu'un qui maîtrise le sujet... ou qui est un peu averti des usages de l'Internet

hoax questionsBien entendu, si tu as dans ton entourage quelqu'un bien informé sur un sujet, ou qui est plutôt rodé aux bonnes et mauvaises pratiques du net, tu pourras toujours lui demander son avis.

Personne ne détiendra la vérité absolue, mais plusieurs avis valent mieux qu'un.

Faire passer le mot !

Bien entendu, si tu détiens la preuve que ce qu'une de tes connaissances a posté est une grosse arnaque, il faut le dire ! Tu risques à force de répétition de passer pour le gros lourd qui démonte tous les articles fantastiques de ses amis, mais c'est le prix de la vérité.

Et n'hésite pas à leur soumettre cet article au passage ;-)

 

N'hésite pas à compléter en commentaires avec tes meilleures astuces pour débusquer les hoax !

Permalien
Je tiens avant tout à remercier tous les participants du Concours, ça fait plaisir de revoir certaine tête dans les commentaires Sans plus tarder voici les trois gagnants du Concours avec je le rappelle tirage au sort sur le site Random.org. Les 10 euros de bon Apple reviennent à Thi Beau Les 20 euros sont
Permalien
Pour la première fois en France une vaste sélection des œuvres d’Alex Ross provenant de sa collection personnelle. Découvrez ou redécouvrez ses incroyables tableaux photo-réalistes représentant : Flash Gordon, Green Hornet, Batman, […]
Permalien

« Que Choisir » porte plainte contre Facebook, Twitter et Google. David contre Goliath. L’initiative de l’association de protection des consommateurs veut répondre aux français de plus en plus nombreux à vouloir comprendre, contrôler et choisir. L’ère du tri a commencé. L’association UFC-Que choisir a déposé une plainte contre Facebook, Twitter et Google. Les 3 grands réseaux ...read more

Cet article Les français et les réseaux sociaux : l’ère du tri est apparu en premier sur Médias sociaux pour les entreprises.

Permalien
Site Web : www.stantlife.com 1 – Quel problème essayez-vous de résoudre?Les réseaux sociaux tendent vers l’hyper instantanéité… et l’arrivée en masse des adolescents sur les réseaux sociaux accentue ce phénomène Cet usage ne convient pas à tous les publics. FIN du recul sur l’actualité. Aucun d’endroit pour revenir sur les grands événements. Les rétrospectives de […]
Permalien

See on Scoop.it – Création de sites, référencement, … Simple Grid est un thème idéal pour un portfolio utilisant le CMS WordPress. Parmi les spécifications de ce thème, on peut citer : desing responsive optimisé pour les moteurs de recherche comptaible avec les navigateurs modernes …. See on www.echosdesthemes.jng-web.com

Cet article Simple Grid, un thème pour Portfolio sous WordPress est apparu en premier sur Labo JNG WEB : Sites & Référencement.

Permalien
Icon

Si vous écoutez de la musique sur iPad, vous êtes peut être à la recherche d’un casque audio de qualité haut de gamme. Retrouvez dans cet article les 5 meilleurs casque audio pour iPad en 2014. Afin d’écouter de la musique avec son iPad autant  choisir un casque audio sans fil pour la liberté de […]

Cet article Quels sont les 5 meilleurs casque audio pour iPad en 2014 est apparu en premier sur iPadZapp.net.

Read more
Permalien

Le post original est disponible à l'adresse Les illustrations marrantes de l’artiste Luigi Lucarelli.

illustrations-marrantes-personnages-luigi-lucarelli (14)

Découverte du monde de Luigi Lucarelli  avec ses illustrations variées de personnages où l’on retrouve aussi bien les Tortues Ninja que le monde de Mario en passant Hell Boy et bien plus encore. Luigi Lucarelli AKA Luigil est un artiste professionnel illustrateur spécialisé dans la conception de personnages.

Lire le reste de l'article: Les illustrations marrantes de l’artiste Luigi Lucarelli écrit par @lex.

Permalien
Un des rendez-vous préférés des Parisiens et des touristes du monde entier, le Jardin du Luxembourg est un oasis vert, au cœur de la capitale. Pour un week-end...
Permalien
Cela fait un bout de temps que nous n’avions pas parlé du crêpage de chignons des 2 géants Samsung et Apple. Samsung vient de se prendre un camouflet au Japon : la marque coréenne accusait l’iPad 2 et les iPhones 4 et 4S de violer plusieurs brevets. Koji Hasegawa, le juge japonais qui a statué sur l’affaire,…
Permalien

La Chromecast, c'est un prix imbattable et un marketing bien agressif. Mais que vaut réellement cette petite clé made in Google qui débarque en France et au Canada face à la concurrence ?

 

Chromecast

 

La télévision pensée par Google

La Chromecast est extrêmement surveillée par Google et chaque tentative de piratage de la clé se solde par un patch, ce qui explique que le root n'est plus possible aujourd'hui. Ainsi, on peut donc comparer facilement son écosystème à celui de l'AppleTV, c'et-à-dire un système fermé dont les applications seront soumises à la liste blanche des serveurs Google.

On y trouve donc tout un lot de DRM et ce sont surtout les distributeurs de contenu qui seront à l'honneur. C'est à l'utilisateur de vérifier si ses besoins sont comblés par la Chromecast.

 

Chromecast

 

Simplicité !

Google voulait faire simple et avec sa Chromecast, ce pari est gagné. Vous connectez la clé en HDMI sur votre téléviseur (et si vous avez un port USB dessus, vous pourrez même directement l'alimenter avec), de suivre les instructions et en moins de minutes, votre clé sera configurée.

Si elle n'est pas livrée avec une télécommande c'est tout simplement car il existe des applications iOS et Android pour la piloter (C'est un peu la base du concept).

Une clé qui n'en est qu'à ses débuts

Là où le bât blesse, c'est quand on s'intéresse à l'écosystème applicatif. En effet, celui-ci est encore très pauvre et à part les incontournables comme Youtube, Pluzz (France) ou Netflix (pour les USA et le Canada), il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. La plupart des applications sont encore en développement, ce qui vous obligera à attendre quelques semaines ou mois avant de voir de nouvelles chaînes arriver (notamment les webTV).

Ici forcément, la concurrence fait largement mieux et le petit challenger Roku propose son stick avec déjà plus de 400 applications dont un nombre vraiment conséquent de chaînes de niche en tout genre (jeux vidéo, critiques cinés, court-métrage, etc.). Par contre, le Roku Stick n'est officiellement disponible qu'en Amérique du Nord (Canada inclu).

Si vous recherchez un stick avec de nombreuses chaînes disponibles, il faudra donc être patient et malheureusement, vous pouvez faire une croix sur les services comme Hulu, Pandora, HBO qui ne sont pas disponibles en Europe.

 

De grosses lacunes

Autre point problématique, le mirroring. En effet, lorsque l'on possède une clé de ce type, on aimerait avoir l'écran de son téléphone ou de sa tablette sur la Télévision et là ou l'AppleTV et le Roku Stick complètent leur contrat, la Chromecast passe complètement à côté.

Bien entendu, ceci se corrige avec une application dédiée, mais pour le moment, il est impossible de partager l'écran de la moindre tablette ou smartphone alors que des clés Miracast à 15$ le font trè bien (à ce prix, elles ne font que ça).

Autre problème, le streaming de fichiers locaux, une véritable plaie. La philosophie autour du streaming de la Chromecast tourne autour de Chrome. On peut faire ce que l'on appelle du Screen tab, c'est-à-dire streamer le contenu d'un onglet de Chrome sur la Chromecast. La Chromecast ne reconnaît pas de nombreuses codecs dont le MKV qui vous posera de sérieux problèmes.

Il existe toutefois quelques petits trucs comme XBMCast ou encore Plex pour outrepasser ces limitations, mais ça reste du bricolage. Il faudra donc attendre un véritable lecteur dédié à la Chromecast ou un plugin de type VLC Streamer.

Notez par contre que la concurrence ne fait pas forcément mieux. VLC Streamer est pratiquement indispensable pour les Apple TV et le Roku stick supporte partiellement le MKV nativement (avec Plex, le support est bien meilleur).

 

Démontée

 

Alors on achète ?

Tout dépend ce que vous recherchez ! si vous pensez pouvoir avoir des centaines de WebTV, du mirrorring de mobiles, streamer vos films de vacances passez votre chemin et soyez patient ! La Chromecast doit développer son écosystème pour devenir réellement intéressant.

Si Youtube et la VoD de Google vous conviennent, la Chromecast remplira alors parfaitement son rôle. Les Canadiens auront Netflix, les Français Pluzz. Pour le reste, il faudra être patient.

Pour le moment, je considère la Chromecast comme un gadget pas réellement abouti. Un produit moyen qui doit faire ses preuves. Je ne veux pas être dépendant de Chrome pour streamer le contenu de mon NAS, je n'ai jamais pris un film via le Google Play, je n'utilise pas Netflix. La Chromecast n'est définitivement pas pour moi ! En tout cas, pas tant que le contenu sera aussi pauvre.

Achetez la Chromecast aujourd'hui, c'est surtout parier sur son avenir et pas sur ce qu'elle propose aujourd'hui.


En bref:

Les +:

- Le prix ultra compétitif (35e/39$)
- Intéressante pour les fans de Google
- Un très fort potentiel

Les -:

- Écosystème encore très pauvre
- Pas de mirrorring
- Ne streame pas tout le contenu local

 

Permalien
On en avait parlé il y a quelques semaines, Malwarebytes Anti-Malware passe la seconde avec une nouvelle version toujours plus puissante. Malwarebytes Anti-Malware fait partie des outils indispensables pour tout bon Tech qui se respecte, donc n’hésitez pas a mettre jour votre version. Le système de licence a changé, on passe maintenant sur 22,50€ par an pour 3 ...
Permalien
Que vous soyez joueur de jeux vidéo ou fan de cinéma, vous vous êtes sans doute posé un jour quelques questions sur les effets spéciaux 3D. On ne vous dira […]
Permalien

Vous êtes plusieurs à utiliser votre PC, vous avez sure […]

Cet article Limiter le nombre d’essai d’un mot de passe d’une session Windows est apparu en premier sur SOS PC 95 - Le Blog.

Permalien
Site Web : http://www.nightypix.com 1 – Quel problème essayez-vous de résoudre?NightyPix a pour vocation de mettre en relation les professionnels du monde de la nuit : dirigeant de boites de nuits, gérant de bar avec leurs clientèles. Le principal frein à cette mise en relation globale est l’absence de plateforme permettant le regroupement et le […]
Permalien

See on Scoop.it – Création de sites, référencement, … Si vous êtes community manager, je suis persuadé que vous êtes confronté au quotidien à un problème récurrent : la formulation de votre brand content… Qui n’a pas déjà formulé à plusieurs reprises et dans tous les sens une publication pour être sûr… See on blog.youseemii.fr

Cet article Bien choisir ses mots clés sur les réseaux sociaux est apparu en premier sur Labo JNG WEB : Sites & Référencement.

Permalien
Icon

Les rumeurs ont repris au sujet de Microsoft Office sur iPad. Microsoft organise un événement spécial face à la presse le 27 Mars. Le nouveau PDG de Microsoft Satya Nadella devrait annoncer la nouvelle stratégie de Microsoft sur le mobile et le nuage. D’après The Verge, Microsoft va annoncer la sortie d’Office pour l’iPad. Cette […]

Cet article Microsoft Office sur iPad: la copie d’écran fuite sur Twitter est apparu en premier sur iPadZapp.net.

Read more
Permalien

Le post original est disponible à l'adresse Photographie du jour #493 : Lac de Misurina.

photographie-lac-de-misurina

Le printemps est arrivé, pourquoi ne pas faire un petit tour de pédalo sur le lac de Misurina avec un décor italien de rêve ? C’est que nous montre le cliché réalisé avec un Canon EOS 5D Mark II par  Béla TöröK. Le Lac de Misurina est le plus grand lac naturel de la région du Cadore. ...

Lire le reste de l'article: Photographie du jour #493 : Lac de Misurina écrit par @lex.

Permalien
De nombreuses entreprises ont aujourd’hui recours aux incentives pour récompenser leurs employés et leur offrir une journée de détente. Elles consistent généralement en une ou diverses activités qui...
Permalien
"Voici comment nous reprendrons l'Internet" Edward Snowden, TED2014

Tu en as peut-être entendu parler, Edward Snowden est intervenu lors de la conférence TED2014 la semaine dernière à Vancouver. Par vidéo interposée bien évidemment, l'ex-employé de la NSA étant toujours actuellement en Russie.

Il revient sur sa démarche, les quelques révélations déjà faite (plein d'autres restent à venir), et donne quelques pistes sur l'importance de conserver un Internet libre et ouvert tel que nous le connaissons.

Avec en prime le passage sur scène de Tim Berners-Lee, principal inventeur du World Wide Web.

La transcription en français n'ayant pas encore été réalisée, en voici une à ma sauce. Je vais sans doute voir comment la proposer aux équipe de TED, après quelques relectures supplémentaires. N'hésite pas d'ailleurs à la commenter / corriger.

Chris Anderson: Les droits des citoyens, l'avenir de l'Internet. Donc, je voudrais souhaiter la bienvenue sur la scène de TED de l'homme derrière ces révélations, Ed Snowden. (Applaudissements) Ed est dans un endroit éloigné quelque part en Russie et il contrôle ce robot de son ordinateur portable, il peut donc voir ce que le robot peut voir. Ed, bienvenue sur la scène de TED. Que pouvez-vous voir, au fait ?

Edward Snowden: Ha, je peux voir tout le monde. C'est incroyable. (Rires)

CA : Ed, quelques questions pour vous. Vous avez été traité de beaucoup de choses au cours des derniers mois. Vous avez été traité de dénonciateur, de traître, de héros. Comment vous décririez-vous ?

ES : Vous savez, toutes les personnes impliquées dans ce débat ont eu du mal avec moi et ma personnalité, et comment me décrire. Mais quand je pense à ce sujet, ce n'est pas la question qui devrait nous préoccuper. Qui je suis vraiment n'a pas d'importance du tout. Si je suis la pire personne dans le monde, vous pouvez me haïr et passer à autre chose. Ce qui importe vraiment ici sont les questions. Ce qui importe vraiment ici, c'est le genre de gouvernement que nous voulons, la nature de l'Internet que nous voulons, le type de relation entre les personnes et les sociétés. Et j'espère que le débat se déplace dans cette direction,  nous avons vu que l'augmentation au fil du temps. Si je devais me décrire, je ne voudrais pas utiliser des mots comme «héros». Je ne voudrais pas utiliser "patriote", et je ne voudrais pas utiliser «traître». Je dirais que je suis un Américain et je suis un citoyen, comme tout le monde.

CA : Donc, juste pour donner un peu de contexte pour ceux qui ne connaissent pas toute l'histoire. (Applaudissements ) Il ya un an, vous étiez stationné à Hawai en tant que consultant pour la NSA. En tant qu'administrateur système, vous aviez accès à leurs systèmes, et vous avez commencé à révéler certains documents classifiés à quelques journalistes triés sur le volet qui ouvrent la voie aux révélations de juin. Alors, qu'est-ce qui vous a poussé à faire cela?

ES : Vous savez, quand j'étais à Hawaii, et les années précédentes, quand je travaillais dans la communauté du renseignement, j'ai vu beaucoup de choses qui m'avait perturbé. Nous faisons beaucoup de bonnes choses dans la communauté du renseignement, des choses qui doivent être faites, et des choses qui aident tout le monde. Mais il y a aussi des choses qui vont trop loin. Il y a des choses qui ne doivent pas être faites, et des décisions qui ont été prises dans le secret, sans que le public en soit conscient, sans le consentement de la population, et sans même que nos représentants au gouvernement aient connaissance de ces programmes. Quand j'ai vraiment été aux prises avec ces questions, je me suis dit : "comment puis-je le faire de la manière la plus responsable, qui maximise le bien public tout en minimisant les risques ?" Et de toutes les solutions que je pouvais trouver, il y avait d'aller au Congrès, où il n'y avait pas de lois, il n'y avait pas de protection juridique pour un employé privé, un entrepreneur dans l'intelligence comme moi, il y avait un risque que je sois enterré avec l'information et que le public ne soit jamais informé. Mais le Premier Amendement de la Constitution des Etats-Unis nous garantit une liberté de la presse pour une bonne raison, c'est pour permettre à une presse contradictoire, de défier le gouvernement, mais aussi de collaborer avec le gouvernement, d'avoir un dialogue et un débat sur la façon dont nous pouvons informer le public sur des questions d'importance vitale sans mettre notre sécurité nationale en danger. Et en travaillant avec des journalistes, en donnant toute mon information au peuple américain, plutôt que de me faire confiance pour prendre les décisions au sujet de la publication, nous avons eu un débat robuste avec un investissement profond par le gouvernement, ce qui je pense a entraîné un bénéfice pour tout le monde. Et les risques qui ont été énoncés, les risques qui ont été exagérés par le gouvernement ne se sont jamais matérialisés. Nous n'avons jamais vu aucune preuve même d'une seule instance de préjudice spécifique, et de ce fait, je suis à l'aise avec les décisions que j'ai prise.

CA : Permettez-moi de montrer au public quelques exemples de ce que vous avez révélé. Si nous pouvions avoir une diapositive, et Ed, je ne sais pas si vous pouvez le voir, les diapositives sont ici. Il s'agit d'une diapositive du programme PRISM, et peut-être que vous pourriez dire à l'auditoire ce qui a été révélé.

ES : La meilleure façon de comprendre PRISM, parce qu'il y a eu un peu de controverse, est d'abord parler de ce que PRISM n'est pas. L'essentiel du débat aux Etats-Unis a été sur les métadonnées. Ils ont dit "ce sont juste des métadonnées, ce sont juste des métadonnées", et ils parlent d'une autorité juridique spécifique appelée Section 215 du Patriot Act. Cela permet une sorte d'écoute électronique sans mandat, la surveillance de masse des enregistrements téléphoniques de l'ensemble du pays, des choses comme ça - à qui vous parlez, quand vous leur parlez, où vous voyagé. Ce sont tous des événements de métadonnées. PRISM est sur le contenu. Il s'agit d'un programme par lequel le gouvernement pourrait obliger les entreprises américaines, il pourrait enrôler les entreprises américaines pour faire son sale boulot pour la NSA. Et même si certaines de ces entreprises résistent, même si certaines d'entre elles - je crois que Yahoo était l'un d'entre eux - contestaient devant les tribunaux, c'est peine perdue, parce que cela n'a jamais été jugé par une cour ouverte. Ils ont été jugés par un tribunal secret. Quelque chose que nous avons vu, quelque chose sur le programme PRISM qui est très inquiétant pour moi : il y a eu un sujet de discussion dans le gouvernement des Etats-Unis où ils ont dit que 15 juges fédéraux ont examiné ces programmes et les considèrent comme légitimes, mais ce qu'ils ne vous disent pas, c'est que ce sont les juges secrets dans une cour secrète basés sur des interprétations secrètes de droit, qui ont examiné 34 000 demandes en 33 ans, et ont rejeté seulement 11 demandes du gouvernement en 33 ans. Ce ne sont pas les gens que nous voulons pour décider quel rôle devrait porter les entreprises américaines dans un Internet libre et ouvert.

CA : Maintenant, cette diapositive que nous montrons ici indique les dates dans lesquelles des sociétés de technologie, des sociétés Internet, sont soupçonnées d'avoir rejoint le programme, et où la collecte des données a commencé par eux. Maintenant, ils ont refusé de collaborer avec la NSA. Comment les données ont été recueillies par la NSA ?

ES : C'est vrai. La diapositive de la NSA se réfèrent à un accès direct. Ce que cela signifie pour un analyste de la NSA, quelqu'un comme moi qui travaillait comme analyste du renseignement ciblé, sur les cyber-pirates chinois, des choses comme ça, est la provenance de ces données est directement à partir de leurs serveurs. Cela ne signifie pas qu'il y a un groupe de représentants de l'entreprise assis dans une salle enfumée avec la NSA autour, et passant des accords en coulisses sur la façon dont ils vont donner ce genre de choses là. Maintenant, chaque société gère cela de différentes manières. Certaines sont responsables. Certaines sont un peu moins responsables. Mais la ligne de fond est que, lorsque nous parlons de la façon dont cette information est donnée, cela vient des entreprises elles-mêmes. Ce n'est pas volé à partir des réseaux. Mais il y a une chose importante à retenir ici : même si les entreprises ont repoussé, même si les compagnies ont demandé, hey, faisons cela à travers un processus de mandat, nous allons faire une sorte de revue juridique, une sorte de base pour la remise des données de ces utilisateurs, nous avons vu des histoires dans le Washington Post l'année dernière qui n'ont pas été aussi bien rapporté que l'histoire de PRISM, disant que la NSA est entré dans les communications du centre de données de Google et de Yahoo. Ainsi, même pour ces entreprises qui coopèrent de manière obligé mais j'espère légale avec la NSA, la NSA n'est pas satisfaite de cela, et à cause de cela, nous avons besoin que nos entreprises travaillent très dur pour garantir qu'ils vont représenter les intérêts de l'utilisateur, et aussi défendre les droits des utilisateurs. Et je pense que l'année dernière, nous avons vu que les entreprises nommées sur les documents de PRISM ont fait de grands progrès, et je les encourage à continuer.

CA : Que doivent-elles faire ?

ES : La plus grande chose qu'une compagnie d'Internet en Amérique puisse faire aujourd'hui, dès maintenant, sans consultation avec des avocats, est de protéger les droits des utilisateurs dans le monde, est d'activer le chiffrement web SSL sur chaque page que vous visitez. La raison pour laquelle c'est important aujourd'hui, est que si vous allez regarder "1984" sur Amazon.com, la NSA peut voir une trace de ça, les services de renseignements russes peuvent voir une trace de ça, les services chinois peuvent voir une trace de ça, les services français, les services allemands, les services de l'Andorre. Ils peuvent tout voir, parce que c'est en clair. La bibliothèque du monde entier est sur Amazon.com, mais non seulement ils ne prennent pas en charge le chiffrement par défaut, vous pouvez choisir de ne pas utiliser le cryptage lors de la navigation entre les livres. C'est quelque chose que nous devons changer, pas seulement pour Amazon, je ne veux pas les mettre en avant, mais ils sont un excellent exemple. Toutes les entreprises ont besoin d'aller vers une habitude de navigation crypté par défaut pour tous les utilisateurs qui n'ont pas pris de mesures ou de méthodes spéciales de leur propre chef. Cela va augmenter la vie privée et les droits dont jouissent les individus dans le monde entier.

CA : Ed, venez avec moi sur cette partie de la scène. Je veux vous montrer la diapositive suivante ici. (Applaudissements ) C'est un programme appelé Boundless Informant. Qu'est-ce que c'est?

ES : Alors, je dois donner crédit à la NSA pour l'utilisation d'un nom approprié à ce sujet. C'est l'un de mes cryptonymes préférés à la NSA. Boundless Informant est un programme que la NSA a caché au Congrès. La NSA a déjà été intérrogé par le Congrès, avait-elle la capacité de donner une estimation  approximative de la quantité de communications américaines qui ont été interceptées ? Ils ont dit non. Ils ont dit, nous ne suivons pas ces statistiques, et nous ne pouvons pas suivre ces statistiques. Nous ne pouvons pas vous dire combien de communications nous interceptons dans le monde entier, parce que, pouvoir vous dire ça ce serait envahir votre vie privée. Maintenant, j'apprécie vraiment ces beaux discours, mais la réalité, quand vous regardez cette diapositive est que, non seulement ils ont la capacité, mais ils le savent déjà. C'est déjà en place. La NSA a son propre format de données interne qui suit les deux extrémités d'une communication, et si elle dit, cette communication est venu d'Amérique, ils peuvent dire au Congrès combien de ces communications qu'ils ont aujourd'hui, en ce moment. Et ce Boundless Informant nous dit que plus de communications sont interceptées en Amérique sur les Américains qu'il n'y en a en Russie sur les Russes. Je ne suis pas sûr que c'est ce qu'une agence de renseignement devrait être.

CA : Ed, il y avait une histoire dans le Washington Post, de nouveau à partir de vos données. Le titre dit: «la NSA a brisé les règles de la vie privée des milliers de fois chaque année. " Dites-nous en plus à ce sujet.

ES : Nous avons également entendu dans des témoignages au Congrès l'an dernier, il était incroyable pour quelqu'un comme moi qui vient de la NSA et qui a vu les documents internes de ses yeux, qui sait ce qu'ils contiennent, de voir les responsables témoigner sous serment qu'il n'y avait eu aucun abus, qu'il n'y avait pas eu de violation des règles de la NSA, alors que nous savions que cette histoire allait sortir. Mais ce qui est particulièrement intéressant à ce sujet, sur le fait que la NSA a violé ses propres règles, ses propres lois des milliers de fois en une seule année - y compris un événement en soi, un événement hors de ces 2776, qui a touché plus de 3.000 personnes. Dans un autre cas, ils ont intercepté tous les appels à Washington, DC, par accident. Ce qui est incroyable à ce sujet, ce rapport, qui n'a pas attiré beaucoup l'attention, c'est le fait que non seulement il y a eu 2,776 abus, mais la Présidente de la commission du renseignement du Sénat, Dianne Feinstein, n'avait pas vu ce rapport jusqu'à ce que le Washington Post l'a contacte en lui demandant des commentaires sur le rapport. Et puis elle a demandé une copie à la NSA et reçu, mais n'avait jamais vu cela avant. Qu'est-ce que cela dit sur l'état de la surveillance dans le renseignement américain, lorsque le président de la commission du renseignement du Sénat n'a aucune idée sur le fait que les règles sont brisées des milliers de fois chaque année ?

CA : Ed, une réponse à l'ensemble de ce débat est la suivante: Pourquoi devrions-nous nous préoccuper de tout cette surveillance, honnêtement? Je veux dire, regardez, si vous n'avez rien fait de mal, vous n'avez rien à vous faire de soucis. Quel est le problème avec ce point de vue ?

ES : Eh bien, la première chose est, vous renoncez à vos droits. Vous dites hé, vous savez, je ne pense pas que je vais avoir besoin d'eux, donc je vais juste faire confiance et me débarrasser d'eux, il ne compte pas vraiment, ces gars-là vont faire les bonnes choses. Vos droits sont importants parce que vous ne savez jamais quand vous allez en avoir besoin. Au-delà, c'est une partie de notre identité culturelle, non seulement en Amérique, mais dans les sociétés occidentales et dans les sociétés démocratiques à travers le monde. Les gens devraient être en mesure de prendre le téléphone et d'appeler leur famille, les gens devraient être en mesure d'envoyer un message texte à leurs proches, les gens devraient être en mesure d'acheter un livre en ligne, ils devraient être en mesure de voyager en train, ils doivent être en mesure d'acheter un billet d'avion sans s'interroger sur la façon dont ces événements vont être interceptés par un agent du gouvernement, peut-être même pas un gouvernement dans l'avenir, comment ils vont être mal interprété et ce qu'ils vont penser de vos intentions. Nous avons le droit à la vie privée. Nous devons être sûrs que cela soit fondé sur une cause probable ou un certain genre de soupçons précis, parce que nous pensons que faire confiance à n'importe qui, à toute autorité gouvernementale, avec l'ensemble des communications humaines dans le secret et sans contrôle est tout simplement une trop grande tentation.

CA : Certaines personnes sont furieuses de ce que vous avez fait. J'ai entendu récemment une citation de Dick Cheney qui a dit que Julian Assange a été une piqûre de puce, Edward Snowden est "le lion qui a mordu la tête du chien" (note : je n'ai pas trouvé de traduction à cette expression). Ils pensent que vous avez commis l'un des pires actes de trahison de l'histoire américaine. Que diriez-vous aux gens qui pensent ça ?

ES : Dick Cheney est vraiment quelqu'un. (Rires) (Applaudissements) Merci. (Rires) Je pense que c'est incroyable, parce qu'à l'époque où Julian Assange faisait son plus grand travail, Dick Cheney a dit qu'il allait mettre fin aux gouvernements du monde entier, les cieux allaient s'enflammer et les mers allaient bouillir, et maintenant il dit que c'était une piqûre de puce. Donc, nous devrions avoir des doutes sur le même genre de revendications exagérées de dommages à la sécurité nationale de ce genre de fonctionnaires. Mais supposons que ces gens croient vraiment cela. Je dirais qu'ils ont une sorte de conception étroite de la sécurité nationale. Les prérogatives de gens comme Dick Cheney ne gardent pas la nation sûre. L'intérêt public n'est pas toujours le même que l'intérêt national. Aller à la guerre avec les gens qui ne sont pas notre ennemi dans des endroits qui ne sont pas une menace ne nous rend pas sûr, et cela s'applique que ce soit en Irak ou sur Internet. L'Internet n'est pas l'ennemi. Notre économie n'est pas l'ennemi. Les entreprises américaines, les entreprises chinoises, et toute autre société là-bas est une partie de notre société. C'est une partie de notre monde interconnecté. Il ya des liens de fraternité qui nous lient ensemble, et si nous détruisons ces obligations en sapant les normes, la sécurité, la manière de se comporter, que les nations et les citoyens partout dans le monde attendent que nous respections.

CA : Mais il est allégué que vous avez volé 1,7 millions de documents. Il semble que quelques centaines d'entre eux ont été partagé avec les journalistes jusqu'ici. Y at-il plus de révélations à venir ?

ES : Il y a absolument plus de révélations à venir. Je ne pense pas qu'il y ait le moindre doute que certains des rapports les plus importants sont encore à venir.

CA : Venez ici, parce que je veux vous poser des questions sur cette révélation particulière. Venez jeter un coup d'oeil. Je veux dire, c'est une histoire qui je pense pour un grand nombre de techniciens dans cette salle est la chose la plus choquante qu'ils ont entendu au cours des derniers mois. Il s'agit d'un programme appelé "Bullrun". Pouvez-vous expliquer ce que c'est?

ES : Alors Bullrun, et cela est nouveau et nous avons à remercier la NSA pour leur franchise, c'est un programme nommé d'après une bataille de la guerre civile. L'homologue britannique est appelé Edgehill, qui est au Royaume-Uni une bataille de la guerre civile. Et la raison pour laquelle je crois qu'ils l'ont nommé de cette façon, c'est parce qu'ils ciblent notre propre infrastructure. Ils ont des programmes grâce auxquels la NSA induit volontairement en erreur les entreprises partenaires. Ils racontent aux entreprises partenaires que ce sont des normes de sécurité. Ils disent hey, nous avons besoin de travailler avec vous pour sécuriser vos systèmes, mais en réalité, ils donnent de mauvais conseils à ces entreprises qui dégradent la sécurité de leurs services. Ils construisent des backdoors que non seulement la NSA peut exploiter, mais quelqu'un d'autre qui a le temps et l'argent pour la recherche et trouver peuvent ensuite utiliser pour avoir accès aux communications dans le monde. Et c'est vraiment dangereux, parce que si nous perdons une norme unique, si nous perdons la confiance de quelque chose comme le SSL, qui a été spécifiquement ciblé par le programme Bullrun, nous vivrons un monde globalement moins sûr. Nous ne serons pas en mesure d'accéder à nos banques et nous ne serons pas en mesure d'accéder aux commerces sans nous soucier des gens qui surveillent ces communications de les subvertir pour leurs propres fins.

CA : Et ces mêmes décisions peuvent aussi potentiellement ouvrir Amérique à des cyberattaques provenant d'autres sources ?

ES : Absolument. Un des problèmes, l'un des héritages dangereux que nous avons vu dans l'ère post 11 septembre, c'est que la NSA a toujours porté deux chapeaux. Ils ont été en charge des opérations offensives, qui est le piratage, mais ils ont également été en charge des opérations défensives, et traditionnellement, ils ont toujours la priorité sur la défense basée sur le principe que les secrets américains ont tout simplement plus de valeur. Si nous piratons une entreprise chinoise et volons leurs secrets, si nous piratons un bureau du gouvernement à Berlin et volons leurs secrets, cela a moins de valeur pour le peuple américain que de faire en sorte que les Chinois ne puissent pas avoir accès à nos secrets. Donc, en réduisant la sécurité de nos communications, ils ne vont pas seulement mettre le monde dans une situation risquée, ils mettent l'Amérique dans une situation risquée de manière fondamentale, parce que la propriété intellectuelle est la base, le fondement de notre économie, et si nous mettons un risque en affaiblissant la sécurité, nous allons payer pour cela pendant des années.

CA : Mais ils ont fait le calcul qu'il valait la peine de faire cela dans le cadre de la défense de l'Amérique contre le terrorisme. Certes, cela est un prix à payer.

ES : Eh bien, quand vous regardez les résultats de ces programmes pour arrêter le terrorisme, vous verrez que ce n'est pas fondé, parce que nous avons eu la première audience publique, le premier tribunal fédéral qui a examiné cela, en dehors de l'accord de secret, et a appelé ces programmes orwelliens et probablement inconstitutionnels. Le Congrès qui est censé être informé sur ces choses, et a maintenant le désir de l'être, a produit des billets pour le réformer, et deux pannels indépendants de la Maison Blanche qui ont examiné toutes les preuves classifiées disent que ces programmes n'ont jamais cessé un seul attentat terroriste qui était imminent aux Etats-Unis. Donc, est-ce vraiment le terrorisme que nous stoppons ? Ces programmes ont une valeur quelconque ? Je dis non, et les trois branches du gouvernement américain disent non également.

CA : Je veux dire, pensez-vous qu'il ya une motivation plus profonde pour eux que la guerre contre le terrorisme ?

ES : Je suis désolé, je n'ai pas endendu, pouvez-vous répéter ?

CA : Désolé. Pensez-vous qu'il y a une motivation plus profonde, autre que la guerre contre le terrorisme ?

ES : Oui. La ligne de fond est que le terrorisme a toujours été ce que nous dans le monde de l'intelligence pourrions appeler une couverture pour l'action. Le terrorisme est quelque chose qui provoque une réaction émotionnelle qui permet aux gens de rationaliser les pouvoirs et les programmes qu'ils n'auraient pas autrement. Le Bullrun et les programmes Edgehill, la NSA a demandé ces autorités dans les années 1990. Ils ont demandé au FBI d'aller au Congrès et de défendre la cause. Le FBI est allé au Congrès et l'a défendu. Mais le Congrès et le peuple américain ont dit non. Ils ont dit, ça ne vaut pas le risque pour notre économie. Ils ont dit que cela causerait trop de dégâts à notre société pour justifier les gains. Mais ce que nous avons vu est que, à l'époque post-11 septembre, ils ont utilisé le secret et ils ont utilisé la justification du terrorisme pour démarrer ces programmes dans le secret, sans demander au Congrès, sans demander au peuple américain, et c'est ce genre de gouvernement à huis clos dont nous devons nous prémunir, parce qu'il nous rend moins sûr, et il n'offre aucune valeur.

CA : D'accord. Venez avec moi ici une seconde, parce que j'ai une question plus personnelle pour vous. En parlant de la terreur, la plupart des gens trouveraient la situation que vous vivez en ce moment en Russie assez terrifiante. Vous avez évidemment entendu ce qui s'est passé, le traitement que Bradley Manning a obtenu, Chelsea Manning aussi maintenant, et il y avait une histoire dans Buzzfeed disant qu'il ya des gens dans la communauté du renseignement qui veulent votre mort. Comment vivez-vous cela ? Comment vivez-vous la peur ?

ES : Il n'est pas un mystère qu'il y a des gouvernements là-bas qui veulent me voir mort. J'ai exprimé clairement, encore et encore et encore, que je me réveille chaque matin en pensant à ce que je peux faire pour le peuple américain. Je ne veux pas nuire à mon gouvernement. Je veux aider mon gouvernement, mais le fait est qu'ils sont prêts à ignorer complètement une procédure régulière, ils sont prêts à déclarer la culpabilité sans jamais faire de procès, ce sont des choses contre lesquelles nous devons travailler en tant que société, et dire hey, ce n'est pas approprié. Nous ne devrions pas être traités de dissidents. Nous ne devrions pas criminaliser le journalisme. Et tout ce que je peux faire dans ce but, je suis heureux de le faire malgré les risques.

CA : Donc j'aimerais vraiment obtenir des retours du public ici, parce que je sais qu'il ya beaucoup de réactions différentes à Edward Snowden. Supposons que vous aviez les deux choix suivants, ok ? Vous pouvez voir ce qu'il a fait comme un acte fondamentalement irresponsable qui a mis l'Amérique en danger ou vous pourriez considérer comme un acte fondamentalement héroique qui va faire avancer l'Amérique et le monde vers des bénéfices à long terme ? Ce sont les deux choix que je vais vous donner. Je suis curieux de voir qui est prêt à voter avec le premier de ceux-ci, qu'il s'agissait d'un acte irresponsable ? Il y a quelques mains qui se levent. Quelques mains qui se lèvent. Il est difficile de mettre la main lorsque l'homme est debout ici, mais je les vois.

ES : Je peux vous voir. (Rires )

CA : Et qui va de pair avec le deuxième choix, l'acte fondamentalement héroique ?

(Applaudissements)

Et je pense qu'il est vrai de dire que beaucoup de gens n'ont pas levé la main et je pense qu'ils y réfléchissent toujours, car il me semble que le débat autour de vous n'a pas éclaté sur les lignes politiques traditionnelles. Ce n'est pas à gauche ou à droite, ce n'est pas vraiment pro - gouvernement, libertaire, ou pas seulement. Une partie est presque une question de génération. Vous faites partie d'une génération qui a grandi avec Internet, et il semble que vous devenez offensé presque à un niveau viscéral quand vous voyez quelque chose que vous pensez pouvoir nuire à l' Internet. Est-ce bien la vérité ?

ES : Ca l'est. Je pense que c'est très vrai. Ce n'est pas une question de gauche ou de droite. Nos libertés fondamentales - et quand je dis nos, je ne parle pas seulement des Américains, je veux dire les gens à travers le monde - ce n'est pas une question partisane. Ce sont des choses que tous les gens croient, et c'est à nous tous de les protéger, et des personnes qui ont vu et apprécié un Internet libre et ouvert, c'est à nous de préserver cette liberté pour la prochaine génération, et si nous ne changeons pas les choses, si nous ne nous levons pas pour faire les changements que nous devons faire pour garder le coffre-fort de l'Internet, pas seulement pour nous mais pour tout le monde, nous allons le perdre, et ce serait un énorme perte, non seulement pour nous, mais pour le monde.

(photo Steve Jurvetson)

CA : Eh bien, j'ai entendu un langage similaire récemment du fondateur de la World Wide Web, et je pense qu'il est avec nous, Sir Tim Berners- Lee. Tim, en fait, voulez-vous venir et dire, avons-nous un microphone pour Tim ?

(Applaudissements )

Tim, heureux de vous voir. Venez là. Dans quel camp êtes-vous, en passant, Traître, héros ? J'ai une théorie à ce sujet, mais...

Tim Berners- Lee : J'ai donné des réponses beaucoup plus longues à cette question, mais héros, si je dois faire le choix entre les deux.

CA : Et Ed, je pense que vous avez lu la proposition que Sir Tim a présenté d'une nouvelle Magna Carta pour reprendre l'Internet. Est-ce quelque chose qui a un sens ?

ES : Tout à fait. Je veux dire, ma génération, j'ai grandi pas seulement en pensant à l' Internet, mais j'ai grandi dans l'Internet, et bien que je ne m'attendais pas à avoir la chance de défendre de manière directe et pratique et de l'incarner de cette manière inhabituelle, presque comme un avatar, je pense qu'il y a quelque chose de poétique sur le fait que l'un des fils de l'Internet soit devenu si proche de l'Internet en raison de son expression politique. Et je crois que Magna Carta pour l'Internet est exactement ce dont nous avons besoin. Nous avons besoin de coder nos valeurs non seulement par écrit, mais dans la structure de l'Internet, et c'est quelque chose que je souhaite, je vous invite tout le public, et pas seulement ici, à Vancouver, mais partout dans le monde, à s'y joindre et à participer.

CA : Avez-vous une question pour Ed ?

TBL : Eh bien, deux questions, une question générale -

CA : Ed, pouvez-vous encore nous entendre?

ES : Oui, je vous entends.

CA : Oh, il est de retour.

TBL : Les écoutes sur votre ligne ont un peu perturbé pendant un moment. (Rires )

ES : C'est un peu un problème de la NSA.

TBL : Donc, à partir de 25 ans, prendre du recul et penser, qu'est-ce que vous pensez être le meilleur que nous pouvions obtenir de toutes les discussions que nous avons,sur le web que nous voulons ?

ES : Quand nous pensons jusqu'où nous pouvons aller, je pense que c'est une question qui est vraiment limité par ce que nous sommes prêts à mettre dedans. Je pense que l'Internet que nous avons apprécié dans le passé a été exactement ce que nous, pas seulement une nation, mais en tant que personnes à travers le monde ont besoin, et en coopérant, en engageant non seulement les aspects techniques de la société, mais comme vous l'avez dit, les utilisateurs, les gens du monde entier qui contribuent à travers l'Internet, les médias sociaux, ceux qui vérifient simplement la météo, ceux qui  comptent sur lui tous les jours comme une partie de leur vie, pour défendre ça. Nous aurons non seulement l'Internet que nous avons eu, mais un meilleur Internet, un présent meilleur, quelque chose que nous pouvons utiliser pour construire un avenir qui va être préférable, pas juste ce que nous espérions, mais tout ce que nous aurions pu imaginer.

CA : C'est il y a 30 ans que TED a été fondée, en 1984. Un grand nombre de conversations depuis lors a montré que George Orwell s'est trompé. Ce n'est pas Big Brother qui nous regarde. Nous, par la puissance de l'Internet, et de la transparence, nous observons Big Brother. Vos révélations sont comme un pieu dans le coeur mais d'un point de vue plutôt optimiste, vous croyez encore qu'il y a une façon de faire quelque chose à ce sujet. Et vous aussi.

ES : Bon, alors il y a un argument à faire valoir sur le fait que les pouvoirs de Big Brother ont énormément augmenté. Il y avait un article juridique récent à Yale qui a établi ce qu'on appelle le principe Bankston - Soltani, qui est que notre espérance de vie privée est violée en proportion de la baisse des coûts des capacités de surveillance du gouvernement, et à chaque fois que cela se produit, nous devons revoir et rééquilibrer nos droits à la vie privée. Maintenant, ce n'est pas arrivé alors que les pouvoirs de surveillance du gouvernement ont augmenté de beaucoup, et c'est pourquoi nous sommes face à ce  problème aujourd'hui, mais il y a encore de l'espoir, parce que le pouvoir des individus a également été accru par la technologie. Je suis la preuve que l'individu peut aller face à face contre les adversaires les plus puissants et les organismes les plus puissants de renseignement à travers le monde et gagner, et je pense que c'est quelque chose qui doit nous donner de l'espoir, et nous avons besoin de rendre cela accessible, pas uniquement seulement aux experts techniques, mais pour les citoyens ordinaires à travers le monde. Le journalisme n'est pas un crime, la communication n'est pas un crime, et nous ne devrions pas être contrôlé dans nos activités quotidiennes.

CA : Je ne suis pas sûr de savoir comment serrer la main d'un robot, mais j'imagine que c'est la main droite ici.

TBL : Ça va venir très bientôt.

ES : Ravi de vous rencontrer, et j'espère vous m'avez vu aussi bien que moi.

CA : Merci, Tim.

(Applaudissements )

Je voulais dire aussi, le New York Times a récemment appelé à une amnistie pour vous. Souhaitez-vous avoir la chance de revenir en Amérique ?

ES : Absolument. La question ne se pose pas vraiment, les principes qui ont été à la base de ce projet ont été l'intérêt public et les principes qui sous-tendent la création journalistique aux Etats-Unis et partout dans le monde, et je pense que si la presse est en train de dire qu'elle appuie cela, que c'est quelque chose qui devait arriver, c'est un argument de poids, mais ce n'est pas le dernier argument, et je pense que c'est quelque chose que le public doit décider. Mais dans le même temps, le gouvernement a laissé entendre qu'ils veulent une sorte de deal, qu'ils veulent que je compromette les journalistes avec qui j'ai travaillé, de revenir, et je veux qu'il soit bien clair que je n'ai pas fait cela pour être en sécurité. J'ai fait cela pour faire ce qui était juste, et je ne vais pas arrêter mon travail pour l'intérêt public juste pour dans mon propre intérêt. (Applaudissements )

CA : En attendant, avec l'aimable autorisation de l'Internet et de la technologie, vous êtes ici, de retour en Amérique du Nord, pas tout à fait aux Etats-Unis, le Canada, sous cette forme. Je suis curieux, comment vous sentez-vous?

ES : Le Canada est différent de ce à quoi je m'attendais. C'est beaucoup plus chaud. (Rires)

CA : A TED, la mission est "des idées qui méritent d'être diffusées ». Si vous pouviez résumer en une seule idée, quelle est votre idée que vous souhateriez diffuser en ce moment ?

ES : Je dirais que l'année dernière a été un rappel que la démocratie peut mourir derrière des portes closes, mais nous, les individus qui naissent derrière ces mêmes portes closes, nous n'avons pas à donner notre vie privée pour avoir un bon gouvernement. Nous n'avons pas à renoncer à notre liberté pour être en sécurité. Et je pense qu'en travaillant ensemble, nous pouvons avoir à la fois un gouvernement ouvert et notre vie privée, et je suis impatient de travailler avec tout le monde dans le monde entier pour que cela se produise.
Merci beaucoup.

CA : Ed, je vous remercie.

 

Edward Snowden a été inculpé par le gouvernement américain pour espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux. Il est actuellement en situation d'asile temporaire en Russie.

N'oublions pas également que de nombreux pays dont la France lui ont refusé cet asile politique.

Richards Ledgett, directeur adjoint de la NSA, a répondu aux propos de Snowden 2 jours après au TED2014.

Permalien
Entre le nombre croissant d'intoxications et d'allergies alimentaires et les scandales sanitaires qui éclaboussent l'industrie alimentaire, un système appelé TellSpec pourait bien redonner le morale aux consommateurs.
Permalien
On en avait parlé il y a quelques semaines, Malwarebytes Anti-Malware passe la seconde avec une nouvelle version toujours plus puissante. Malwarebytes Anti-Malware fait partie des outils indispensables pour tout bon Tech qui se respecte, donc n’hésitez pas a mettre jour votre version. Le système de licence a changé, on passe maintenant sur 22,50€ par an pour 3 ...
Permalien
Une deuxième bande annonce vient de sortir pour X-Men Days of Future Past. D’après les images on risque de pas mal s’éloigner du comics original, tout en restant dans un […]
Permalien
Le 21 mars dernier, figurez-vous que Twitter fêtait ses 8 bougies puisque si vous savez compter ce superbe service de microbloging a vue le jour le 21 mars 2006 ! Qui aurait imaginé à l’époque un tel succès pour un service permettant de poster des messages dont le nombre de caractères est limité alors qu’en face les internautes ne décrochait pas de MSN, Facebook et compagnie…
Permalien
Site Web : www.wanawat.com 1 – Quel problème essayez-vous de résoudre?Nous répondons aux besoins des adolescents de s’amuser, communiquer, rencontrer de nouvelles personnes. 2 – En quoi consiste votre solution ?Wanawat est un site web permettant de relever des défis en direct par webcam. Le défi est alors un prétexte à l’interaction sociale. Lorsque l’internaute […]
Permalien
il y a 26 jour(s)
Quelques photos de ce nouveau pont sur le Rhône entre deux mondes ! Voir en plein écran La passerelle de...
Permalien
Des terminaux, un système d’exploitation (OS) et un magasin d’application. Ce modèle économique, qui repose sur un triptyque inventé par Apple avec ses iPhone/iPad (et ses Mac), son système d’exploitation Poursuivez la lecture →

Tags:  , , ,



Copyright © Superpom [Avec le rachat de la division téléphones mobiles de Nokia, Microsoft adopte une stratégie plus proche de celle d'Apple.], All Right Reserved. 2014.
Permalien

See on Scoop.it – Création de sites, référencement, … Launch Effects est un thème pour vous aider à construire des campagnes virale. See on www.echosdesthemes.jng-web.com

Cet article Launch Effects : un thème pour une page virale est apparu en premier sur Labo JNG WEB : Sites & Référencement.

Permalien
Icon

Comment lire une vidéo iPad ou iPhone sur la télé? Retrouvez aujourd’hui une astuce rapide qui explique comment utiliser l’Apple TV pour lire une vidéo d’un iPad ou iPhone sur le grand écran d’une TV. Lire une vidéo iPad ou iPhone sur la télé Grâce à la technologie AirPlay et à une Apple TV, il […]

Cet article Comment lire une vidéo iPad ou iPhone sur la télé est apparu en premier sur iPadZapp.net.

Read more
Permalien

Le post original est disponible à l'adresse Le Sud-Ouest des États-Unis comme vous ne l’avez jamais vu.

sud-ouest-etats-unis-time-lapse

Découvrez le spectaculaire travail de Knate Myers qui nous fait découvrir la beauté des paysages du Sud-Ouest des États-Unis avec ses nuits étoilées et voies lactées. La majorité des photos ont été prises dans le Colorado, le Nouveau-Mexique et le Texas. Coté musique, on retrouve : Thrice – The Whaler Rameses B – Sanctified Le Sud-Ouest des ...

Lire le reste de l'article: Le Sud-Ouest des États-Unis comme vous ne l’avez jamais vu écrit par @lex.

Permalien
Si auparavant, les poils symbolisaient la virilité chez les hommes, de nos jours, la tendance a bien changé. En effet, tout comme les femmes, les hommes recherchent aussi...
Permalien
Aujourd’hui dans ce nouvel article je vous propose un tuto sympa pour protéger votre écran d’appareil photo numérique. On pense souvent à protéger l’écran de son Smartphone, voir même de sa tablette mais jamais celui de son appareil photo. Résultat des courses après plusieurs mois d’utilisation les premières rayures font leur apparition. Dans la vidéo
Permalien
Aujourd’hui c’est le premier tour des élections municipales. Ça ne vous intéresse pas ? Vous n’avez pas l’intention d’aller voter ? Dans ce cas vous avez peut-être tort… Article dans […]
Permalien
Il y a un truc terrible lorsque je vais au ciné, que la salle n’est pas trop chauffée et que le film est un peu trop long…. L’envie de pisser! (je peux ne pas y aller de la journée, mais au ciné, pour peu que le film dure plus d’1h30 c’est un enfer) Pourtant je vous assure, je n’ai pas de problème de prostate. L’un de mes souvenirs les plus marquants de vessie hyper tendue à un moment
Permalien
1 – Quel problème essayez-vous de résoudre?Lorsque le bijoutier vend une bague de fiançailles, il pourra avoir les moyens de la mettre en valeur et épater d’avantage et le client et la personne destiné à la recevoir. Ce coffret pourrait également être exposé dans des vitrines des réceptions des hôtel-palaces de luxe 1de2 La boîte […]
Permalien

Si vous faites partie de ceux qui oublient souvent de f […]

Cet article Récupérez vos données perdues avec Ontrack EasyRecovery Home est apparu en premier sur SOS PC 95 - Le Blog.

Permalien

Une petite astuce pour remplacer une touche d’un clavier par une autre. A quoi cela peut-t-il bien servir? Bah ça dépend de la situation… Le 1er avril est pour bientôt, je vous laisse imaginer la scène… Mais outre le fait qu’on peut changer une touche d’un clavier par une autre pour une blague, on peut(...)

Cet article Comment remplacer une touche par une autre touche? provient de La caverne de Pandoon.

Permalien

See on Scoop.it – Création de sites, référencement, … S5Themes vous propose un thème freemium que vous pourrez utiliser dans le cadre d’un site pour un établissement de restauration. See on www.echosdesthemes.jng-web.com

Cet article Sunrise : un thème pour brasserie & restaurant est apparu en premier sur Labo JNG WEB : Sites & Référencement.

Permalien
Icon

Notre site vous assiste pour commencer sur iPad Air notamment à travers le livre numérique 101 astuces iPad. Aujourd’hui nous vous faisons bénéficier de conseils pratiques à travers les 10 clés pour comprendre votre tablette tactile iPad Air. 1. Bienvenue dans l’ère post-PC L’arrivée de l’iPad en 2010 a bouleversé le monde de l’informatique nomade […]

Cet article Commencer sur iPad Air: 10 clés pour comprendre sa tablette tactile est apparu en premier sur iPadZapp.net.

Read more
Permalien

Le post original est disponible à l'adresse Photographie du jour #491 : Lac Mirror.

photographie-lac-mirror

Découverte du magnifique cliché de Mark Cote qui nous présente le lac Mirror situé dans le parc national de Yosemite. Pour la côté technique, la photo a été prise avec un Nikon  D600. Le lac Mirror, en anglais Mirror Lake, est un lac de l’Oregon, aux États-Unis. Il se trouve au sud-ouest du mont Hood.

Lire le reste de l'article: Photographie du jour #491 : Lac Mirror écrit par @lex.

Permalien
L’ambition des jeunes aurait-elle disparue ? L’ambition est ce trait de caractère qui peut se placer à la fois du côté des qualités et du coté de défauts....
Permalien
Comme je le fais pour les configurations PC du mois, de temps en temps. Il est temps de mettre à jour le guide d’achat pour Hackintosh, C’est d’ailleurs en suivant l’une de ces configurations, que j’avais pu vous faire un article et une vidéo pour savoir comment installer facilement un hackintosh de A à Z. La compatibilité avec les ...
Permalien